Un Lieu de Vie et d’Accueil ce peut être de nature bien diverse et variée, à chaque lieu son accueil, c’est alors sûrement unique… Vivre avec l’autre autrement, ce n’est pas rien, comme on dit « on ne se laisse pas vivre à vivre avec » c’est un réel engagement, une démarche qui propose un vivre ensemble autrement.

C’est tellement de choses un lieu d’accueil, et un lieu de vie, pour se rendre compte c’est peut-être bien de se rencontrer.



Mais pour fixer quelques repères :

* Les LVA existent depuis 2002 sous leur forme actuelle définie par la loi 2002-2. On en compte à ce jour plus de 500 en France.

 

* Dans le Code de l'Action Sociale et des Familles (CASF), plusieurs articles visent à définir les LVA, et notamment :

          « Un lieu de vie et d'accueil vise, par un accompagnement continu et quotidien, à favoriser l'insertion sociale des personnes accueillies. Il  constitue le milieu de vie habituel et commun des personnes accueillies et des permanents mentionnés au III dont l'un au moins réside sur le site où il est implanté.

            A l'égard des mineurs qui lui sont confiés, le lieu de vie et d'accueil exerce également une mission d'éducation, de protection et de surveillance. »

 

* Un LVA est autorisé à accueillir au moins 3 et au plus 7 personnes, majeures ou mineures selon le projet du lieu. Par dérogation ce nombre maximal de personnes accueillies peut être porté à 10, sous réserve que ces personnes soient réparties dans deux unités de vie individualisées.

 

A télécharger : Jurisgraphie du CASF au sujet des LVA
Ce document rassemble des articles concernant les publics accueillis en LVA, le statut et la définition des LVA, les documents obligatoires fournis par un LVA (livret d'accueil, contrat de séjour et dipc), les conditions de travail des permanents, la planification des schémas d'organisation, la tarification et l'utilisation des budgets et l'évaluation des LVA.

 

Et au sens du GERPLA :